Le respect de votre vie privée est notre priorité

Le cookie ou fichier témoin est un petit fichier d’information stocké dans votre navigateur chaque fois que vous visitez notre page web.

Les cookies sont utiles car ils enregistrent l’historique de votre activité sur notre page web. Ainsi, lorsque vous revenez sur la page, celle-ci vous identifie et configure son contenu sur la base de vos habitudes de navigation, votre identité et vos préférences.

Vous pouvez accepter les cookies ou bien les refuser, les bloquer ou les effacer, à votre convenance. Pour ce faire, vous pouvez choisir parmi l’une des options proposées sur la présente fenêtre ou bien encore et le cas échéant, en configurant votre navigateur.

Si vous refusez les cookies, nous ne pouvons pas garantir le bon fonctionnement des différentes fonctionnalités de notre page web.

Pour en savoir plus, veuillez lire le rubrique INFORMATIONS COOKIES sur notre page web.


CENTRE INTERNATIONAUX FRANCOPHONES CULTURELS (CIFC)

CIFC 2022
  Nous retrouvons (enfin) nos stagiaires !

dd

 Comptes-rendus des quatre semaines : accueil à Paris, séjour dans les familles LIONS au Mans, à Laval et sur la côte
Visite du Croisic, de Nantes, du Mont Saint Michel
Rencontre avec les YEC Camp de Dinan
Préparation de la fête de clôture !

Article corédigé par Elsa (Kosovo), directrice du CIFC 2022 et Stéphanie Feauveau (Club Saint Nazaire Loire), chargée de mission CIFC. 

On entend rouler des roues sur le pavé devant l’Auberge de Jeunesse HI Yves Robert dans la belle ville de Paris….
Ce sont, en effet, nos jeunes qui arrivent, avec plus ou moins tous leurs bagages, pour vivre l’expérience inoubliable d’un Centre International Francophone !
Les valises en moins ne sont qu’un signe que nos stagiaires repartiront avec tellement de cadeaux et de souvenirs qu’il leur faudra un nouveau bagage pour tout emporter avec eux. Les aéroports ont peut-être fait la grève, mais rien n’a pu arrêter nos super-stagiaires pour nous rejoindre avec leurs grands sourires…Nous les attendons depuis trois ans !

Après une visite de Paris en bateaux-mouches, le meilleur moyen de découvrir toutes les beautés de la capitale, c’est l’heure du pique-nique dans les jardins du Trocadéro.
 
La première fête, c’est la soirée d’ouverture qui a réuni les 150 stagiaires des cinq centres 2022 dans un spectacle plein de couleurs, de danses et de chansons. Nous avons été emportés dans un grand voyage à travers les pays du monde encore une fois, fascinés par le talent de ces jeunes qui se rencontraient pour la première fois.
 
Le lendemain, le départ s’est fait en se serrant dans les bras avec les stagiaires des autres centres, des scènes touchantes dignes d’un roman de Nicholas Sparks. En revanche, une fois montés dans le car, les lumières s’éteignent et les stagiaires CIFC partent dans un sommeil de rêves (en français) qui s’arrêtera lors de leur arrivée au Mans.
 
L’accueil chaleureux des LIONS du Mans et leur organisation impeccable a annoncé une bonne ambiance pour tout le séjour dans cette belle région. Les stagiaires du CIFC ont pu découvrir le musée du fameux Circuit des 24 heures du Mans et arpenter les rues de Cité Plantagenet. Dans un cadre plus officiel, les stagiaires ont été reçus à la mairie du Mans pour partager les valeurs des CIF et de la francophonie.
 
Le deuxième jour, ils étaient plongés dans la culture de la Renaissance avec la visite du Château du Clos Lucé. Toujours accompagnés de nos amis Lions du Mans, les stagiaires ont pu découvrir l’histoire et la vie du roi François 1er et de Léonard de Vinci. Après ces aventures entre stagiaires et Lions, le départ est difficile, mais il est temps de découvrir la prochaine destination : Laval et Mayenne.

Les stagiaires descendent de leur bus sous les applaudissements des LIONS mayennais ! En retour, ils remercient les familles avec des chansons et des sourires qui réchauffent les cœurs, et chaque famille repart avec son(sa) stagiaire.


Ils ont eu encore une fois l’honneur d’être reçus en mairie à Laval et à Mayenne. La remise de fanion CIFC a été faite comme symbole de notre reconnaissance.
Toujours dans le thème des véhicules rapides, au programme s’annonce la visite du musée de Motos Gaignard à Monflours. Les stagiaires ont pu voyager dans le temps à travers les différentes époques où les motos ont été produites. Ensuite, nos aventuriers ont poursuivi avec le musée inspirant de Robert Tatin, la visite de Laval ou de Mayenne. La séparation avec les familles de Laval nous a fait découvrir les premières larmes de nos stagiaires. Cependant, le départ vers La Baule, la destination finale, réveille leur curiosité et leur impatience.
 
L’accueil à La Baule se fait comme d’habitude : le barbecue de tradition. Le repas est bon et la compagnie encore meilleure. L’après-midi est passé en échangeant avec les familles d’accueil, que les stagiaires ont rejointes un par un pour poursuivre de nouvelles aventures.
 


 

Démarrage des activités au lycée !
 
Compte-rendu de la seconde semaine : arrivée au lycée, 14 juillet, dîner international, journée LEO Clubs
 Article corédigé par Elsa (Kosovo), directrice du CIFC 2022 et Stéphanie Feauveau (Club St Nazaire Loire), chargée de mission CIFC.
 


Au lycée Grand Air de La Baule, les lieux se remplissent de vie avec nos jeunes stagiaires qui s’y installent le mardi matin. Les « au revoir » sont encore plus émouvants avec les familles de La Baule, puisqu’ils ont passé quatre jours. Nous avons pu suivre leur découverte de la ville, la plage, les bateaux et les fêtes par leurs photos déposées sur notre groupe WhatsApp, signe d’appréciation de leur séjour.

Le premier jour au lycée est dédié aux informations. Les stagiaires sont heureux de se retrouver et après une présentation sur la sécurité routière, ils partent pour un rallye pédestre à la découverte de la ville de La Baule… afin de ne pas s’y perdre !
En effet, nous avons le droit de perdre 1 stagiaire, mais pas plus !

A leur retour (au complet !), la chaleur semblait les avoir ramollis mais une douche plus tard ils étaient comme neufs. La soirée était réservée à la présentation du stage et du programme de la semaine.
C’est cette semaine que la phrase “Le CIFC n’est pas un camp de vacances” est la mieux ancrée dans les têtes de nos chers stagiaires. Dès mercredi, les ateliers d’écriture du spectacle de musique, de danse et de théâtre commencent. C’est une occasion parfaite pour eux d’exprimer leurs avis et émotions et, par conséquent, se connaître mieux qu’avant. La première conférence sur le Lionisme et Médico Lions de France leur permet d’appréhender concrètement les autres actions des LIONS et comprendre l’esprit du bénévolat. Le soir, une soirée conviviale bien méritée clôture les activités de la journée.
 
 Jeudi matin, ils prennent petit à petit l’habitude d’être réveillés tôt par les animateurs, et d’être chaleureusement accueillis tous les matins par Papi et Alain au petit déjeuner. Bien sûr, cet accueil s’échange contre un résumé de la soirée d’avant ; rien n’est gratuit ! Ce matin n’est pas comme tous les autres, car il s’agit du 14 juillet, fête nationale de la France. Les stagiaires ont défilé dans la ville de la Baule, habillés de leurs costumes traditionnels et munis de leurs drapeaux respectifs. La parade s’est arrêtée devant le « Monument aux morts », où les stagiaires ont pu chanter l’hymne des CIF et la Marseillaise devant monsieur le maire et les baulois. Rentrés au lycée, le premier atelier de danse est vécu comme un moment de partage de cultures, de sourires et de joie. Un lien encore plus fort se crée et se développe entre les stagiaires.
 
 La soirée se termine en beauté, à la plage, devant le magnifique feu d’artifices de La Baule. En ce moment, plus rien n’existe. Seulement nous, la mer, les feux d’artifices qui brillent dans nos yeux, et notre amitié qui réchauffe nos cœurs.
 
Le vendredi 15, journée dynamique avec des ateliers de théâtre et musique le matin, puis les ateliers de préparation des exposés des continents l’après-midi. Nous avons hâte de voir ce que nos jeunes talents nous ont préparé.

La seconde conférence de la semaine est celle d’Alain Houlou sur la devise des LIONS :
Liberté et Compréhension, Sauvegarde de nos Nations.

 
Il était impressionnant d’écouter son discours sur la liberté et la francophonie et tous nos stagiaires ont été emportés par sa passion. Leur intérêt et leur curiosité ont été révélés à la fin avec les questions pertinentes posées et les discussions initiées. C’était une conférence enrichissante dont nous nous souviendrons longtemps.
 
Un autre moment fort de cette semaine est arrivé le samedi 16 juillet. Nos stagiaires sont partis dans leurs familles d’accueil afin de préparer leurs plats traditionnels pour le dîner international. Nous n’étions pas là, mais un petit oiseau nous a dit qu’il y a eu beaucoup de chants et de rires dans les cuisines de nos amis Lions. Heureusement, la bonne ambiance n’a pas distrait nos stagiaires au point de brûler les plats en cuisine, car tout était absolument délicieux. Les Lions et les stagiaires ont tous pu échanger autour d’une assiette contenant 19 spécialités culinaires du monde. La recette pour ce dîner était une cuillère de bonne humeur, un verre de joie, un litre de conversation et cinq kilos de plus pour chacun !
 
 Le dimanche finalement, La semaine se termine avec une journée d’activités qui nous fait travailler aussi bien le corps que l’esprit. Nous avons eu l’honneur d’accueillir Emilie Grandclerc, membre du LEO Club Brest-Vannes et responsable des LEO Clubs du district Ouest. Elle nous a présenté les activités des LEO Clubs et a pu inspirer quelques stagiaires pour créer un LEO Club dans leurs pays. Ensuite, nous avons assisté à la conférence d’Andréa Le Masne sur « la place de la femme dans la société française ». Les stagiaires ont pu apprendre beaucoup sur l’évolution des droits des femmes et les échanges à la fin ont été, encore une fois, très riches !


Ce qu’il faut savoir au CIFC, c’est que la deuxième semaine est meilleure que la première, la troisième est meilleure que la deuxième, et la quatrième est encore meilleure que la troisième.
Nous en sommes à l’avant-dernière semaine et nous nous connaissons déjà comme si nous étions de vieux amis.
Le lundi matin commence par des ateliers et nos stagiaires sont de plus en plus productifs. Cette semaine nous avons vu le produit du travail de groupe des stagiaires qui étaient répartis par continents.
Le lundi, nous avons pu voir l’exposé continent de l’Europe, où ils ont parlé du sujet de liberté sous différents angles. D’abord la liberté d’être libres, en illustrant avec la guerre d’Ukraine, la liberté de pratiquer son orientation sexuelle et la liberté des femmes. Nous avons tous été émus par l’ouverture d’esprit des stagiaires et la manière dont ils ont abordé des sujets importants avec beaucoup de délicatesse.
 
Le mardi matin, au lieu des ateliers, nos stagiaires sont partis à la découverte du marché de La Baule. Ils ont été accueillis par les marchands de La Baule qui ont partagé avec eux leur passion sur les produits de la région. C’était une journée riche en stimulation du goût car le soir, avec l’exposé de l’Asie, nous avons eu droit à un goûter traditionnel des pays présents. A part cela, les stagiaires d’Asie nous ont parlé de l’importance de la liberté de poursuivre ses traditions et son héritage, afin de ne pas délaisser les valeurs uniques à chaque culture.




Mercredi nous poursuivons avec les ateliers dans la matinée, mais elles sont vite arrêtées car il est temps de découvrir une nouvelle ville ! Destination le Croisic !
Nous avons commencé par une réception à la mairie de Croisic, où nous sommes toujours accueillis avec chaleur. Nous tâchons donc de faire de même et montrer notre gratitude en chantant l’hymne des CIFs, “merci, merci, merci” et en remettant le fameux fanion du CIFC.


Ensuite, nous avons poursuivi avec une visite à la S.N.S.M. Tous les stagiaires ont été impressionnés par le fait que les sauveteurs soient des bénévoles et cela a permis des échanges intéressants avec les membres de l’équipe S.N.S.M.
 
Après cela, une visite de la belle ville de Croisic en faisant les magasins des souvenirs. Et enfin, une promenade en bateau de S.N.S.M, toujours accompagnés par le chant et la bonne ambiance.

La soirée était réservée au dernier exposé pour la semaine : Hémisphère du Soleil. Les stagiaires d’Afrique et Amérique du Sud nous ont enchantés avec leur humour, toujours en nous apportant des éléments précieux sur leurs pays.


Le lendemain, tous retournés aux ateliers et au travail, jusqu’à ce qu’il soit temps de partir à la mairie de La Baule. Nous avons toujours le privilège d’être accueillis par Monsieur Le Maire et de découvrir plus sur la ville où nous vivons nos plus beaux moments depuis maintenant 3 semaines.

Vendredi, dans une autre mairie, celle d’Escoublac, les stagiaires sont partis dans une cérémonie “chic”. A leur grande surprise, il s’agissait du mariage des deux membres de l’encadrement, Elsa du Kosovo et Thales du Brésil. Quand on a fini de rigoler, la cérémonie commence et un faux mariage se déroule à la française, afin que les stagiaires puissent comprendre les coutumes françaises en rapport avec le mariage. Nous avons profité du soir pour fêter entre nous, car le lendemain, nous savions que nous aurons 3h dans le car pour aller à Dinan. Et qui dit car, dit…. dodo !



Après avoir rechargé nos batteries, nous arrivons à Dinan où nous sommes accueillis par les Lions de cette belle ville. Tous les stagiaires ont pu visiter la ville dans la matinée et ensuite se sont retrouvés pour une réception à la mairie. C’était aussi l’occasion de rencontrer une partie du groupe de Youth Exchange Camp, qui sont également un groupe de diverses nationalités.
 
Avec les YEC et les LIONS de Dinan, nous avons été convié à un banquet spécial sur le thème « Astérix et Obélix ». Nous les remercions vivement d’avoir préparé ce festin qui nous a rapprochés et sommes impatients de renouveler cette expérience entre nos deux associations l’année prochaine.

La semaine s’est terminée avec la visite “coup de coeur” de nos stagiaires : le Mont Saint-Michel. Comme de braves aventuriers, nous avons traversé la mer à pied, parfois en s’enfonçant aussi dans le sable, pour les plus courageux. Ceci grâce à notre guide qui nous a appris à gérer et sortir des sables mouvants. La traversée était longue de 3h mais les discussions de route les ont fait passer comme si ce n’était que 30 minutes.
Arrivés au Mont Saint-Michel, nous avons déjeuné à l’Auberge Saint-Pierre afin de reprendre nos forces et pour grimper jusqu’en haut de l’abbaye. Le soleil était fort mais nous étions distraits par les belles vues et les belles personnes qui nous entouraient. C’était la manière parfaite pour finir cette semaine, réunis et émerveillés par les lieux de notre diverse et douce France.


La dernière semaine est consacrée principalement à la préparation de notre fête de clôture. Cependant, nous avons encore été gâtés par une belle visite, celle de la ville de Nantes.
Après avoir découvert les Machines de l’Ile, nous nous sommes amusés comme des enfants sur le Carrousel des Mondes Marins. Puis, nous avons déjeuné dans un « bistrot » typique comme à Paris et enfin nous avons découvert cette belle ville, à pied, avec nos guides LIONS : le Mémorial de la lutte contre l’esclavage, les places Graslin et Royale, le Château des Ducs de Bretagne et un peu de shopping !


2 conférences nous ont ravis cette semaine :
  • Celle de Joël Le Goff, pour nous faire découvrir l’œnologie car le vin fait partie de la culture française. Ensuite nous avons participé au diner « Pain, vin et Fromages » !
  • Celle de Bruno Mainguy sur la laïcité. C’était vraiment très intéressant de partager nos points de vue sur ce sujet propre à la France.
Vendredi et samedi, nous répétons, avec ardeur et bonne humeur, le spectacle que nous préparons pour remercier les LIONS pour ce formidable séjour ; nous terminons également notre « rapport de stage » qui restera pour nous un précieux souvenir de tout ce que nous avons vécu pendant 4 semaines.

Nous n’osons pas penser au lundi 1er aoüt, 8h, notre départ en car pour Paris et notre séparation. Les larmes coulent déjà !
 
MERCI, MERCI, MERCI les Lions pour tout ce que nous avons vécu ! Notre gratitude est immense !



 
 
 




 




….La suite au prochain épisode…. !
Le CIFC 2019 sous le prisme de notre thème :
L’Homme et la mer, je t’aime moi non plus !
Illustré par les propos du Capitaine Nemo dans 20 000 lieues sous les mers (Jules Verne) :
 « La mer est le vaste réservoir de la nature ».

Voir la vidéo de la soirée de clôture ici

dd




Rapport de stage 2019 - Dossier complet ICI

dd

Et voilà notre Centre International Francophone Culturel, leur C.I.F.C., s’est achevé par la fête de clôture le 28 juillet dernier, fabuleuse, merveilleuse, miroir de réflexions, miroir d’une production féconde et imaginative, durant ce mois passé ensemble, à La Baule.

dd


dd
 Il nous semble plus juste de nous approprier leurs propres mots, leurs justes mots sans correction aucune, pour retranscrire dans cet article l’émotion, l’enthousiasme de nos jeunes.

Alisa d’Ukraine tout d’abord : « Mon niveau de français a augmenté considérablement… je vais continuer à être ambassadrice de l’Ukraine et de la Francophonie. J’espère que mes actions vont aider mon pays à changer pour motiver les autres de ne pas rester passifs ». Volha de Biélorussie « Merci de cette expérience qui m’a donné la pratique de mon français, des émotions inoubliables, l’assurance dans mes capacités linguistiques… Ce stage est devenu pour moi une incitation à poursuivre le développement dans l’art et la langue ». Nous terminerons avec les mots d’Ali, notre indien qui étudie au Canada « J’ai appris que la vraie richesse c’est d’être ensemble, d’avoir les mains tenues. Ce stage n’était pas un centre de vacances pourtant je vous jure c’était bien mieux et irremplaçable. Je n’arrive pas à saisir mes émotions pour vous raconter en mots ».

 

Ils ont travaillé sur le thème « L’homme et la mer, je t’aime moi non plus ! », illustré par les propos du Capitaine Nemo (joué par Thalès dans le spectacle) dans 20 000 lieues sous les mers de Jules Verne : « La mer est le vaste réservoir de la nature ». Dans les ateliers d’écriture, ils se sont appropriés ce thème et ils se sont investis dans un travail d’écriture collective tout en laissant une place à chacun. Ils ont fait du Capitaine un interrogateur, un questionneur en somme, sur le devenir, sur l’avenir de notre espace maritime commun. Ils ont mis des mots sur les maux de notre planète. Les ateliers de théâtre ont permis de mettre en scène tous ces textes afin d’offrir une expression collective variée : histoire vraie, conte, sketch, dialogues, poème, rap ou même plagiat de jeu télévisé !  L’atelier musique leur a proposé d’illustrer leurs propos par des chants d’auteurs français sur le thème de la mer et enfin, l’atelier danse a été un moment privilégié pour partager leurs traditions. 

Les exposés de pays ont animé agréablement 5 soirées : leur préparation collective est un autre moyen de travailler ensemble, de partager sa culture, son histoire et ses traditions. Ils ont ensuite toute latitude pour présenter leur travail : théâtre, jeux, expression orale, film. Leur réflexion créative et inventive en atelier a suscité nombre d’interrogations et d’échanges entre eux. Les lions des clubs voisins sont venus nombreux pour encourager nos stagiaires. Notre Gouverneur est venu aussi saluer cet exercice. 

Nous n’oublierons pas les conférences qu’ils ont eu la chance d’entendre. Des conférences remarquables, exceptionnelles. Ils ont été attentifs et curieux comme en témoignaient les questions très nombreuses à l’issue de chacune d’elles. Nous noterons entre autres la conférence d’Olivier Sauzereau, chercheur en Histoire des Sciences et astrophotographe de renom, auteur de plusieurs livres et notamment le monde illustré de Jules Verne et celle de Catherine Vadon, océanographe sur « les rusés des récifs coraliens ». Nous noterons aussi l’excellent film « le Trésor bleu » d’Alain Tixier réalisateur notamment pour Ushuaïa. Ce film a suscité un vif intérêt auprès de nos stagiaires et une amorce de débat sur les enjeux écologiques. D’accord ?  Pas d’accord ?

NOTRE CONCLUSION

 Ils se sont tous engagés ces jeunes, pour développer ensemble les valeurs que nous, les LIONS, portons, les valeurs humanistes attachées à notre langue claire, riche et précise, le Français. Et maintenant, nous en sommes certaines, ils sauront transmettre ces valeurs ; nous savons que chacun d’entre eux a cette volonté forte et farouche de faire en sorte que la Francophonie soit partagée dans leurs pays respectifs. Que vivent les Centres Internationaux Francophones… pour des années et des années encore…. afin que de nombreuses générations de jeunes du monde entier se nourrissent de rencontres, d’amitiés, de créations littéraires et artistiques au service de la Francophonie.

Eliane Martin, Club La Baule Océane

Stéphanie Feauveau, Club Saint Nazaire-Loire
Membres du comité d’organisation